Qu'est-ce qu'une fanfiction ?

Publié le par Yaël

A présent, je voudrais vous parler d'un type d'écrits qui se développent sur le net : les fanfictions (appelées aussi communément fanfics).

Comme le définit Wikipédia : "Une fanfic ou fan fiction est une fiction écrite par un fan, un adepte, d'une série télévisée, d'un film, d'un dessin animé (anime), d'un jeu vidéo, d'un livre ou d'une bande dessinée à partir de l'univers et/ou des personnages de l'œuvre qu'il apprécie." Certains hausseront les sourcils avec mépris en se disant qu'il s'agit là d'écrits bien inintéressants. Pourquoi donc s'attarder sur les écrits d'auteurs reprenant des personnages que d'autres ont inventé ? Pourtant, il faut se rappeler que Molière a emprunté son Don Juan à Tirso de Molina et qu'il a lui même inspiré Mozart et Da Porte, puis les romantiques (entre autres Byron, Baudelaire et Mérimée) et enfin Victor-Emmanuel Schmitt dans La Nuit de Valognes. Bien sûr, on parle là d'un personnage devenu un archétype mais la valeur d'un texte ne se juge pour moi pas qu'à ses personnages mais surtout à la vie que l'auteur leur insuffle.

Personnellement, j'adhère à la phrase d'Henry Jenkins, directeur de l'Institut de Technologie du Massachusetts :
"Fan Fiction is a way of the culture repairing the damage done in a system where contemporary myths are owned by corporations instead of owned by folk."
C'est-à-dire : "La fan fiction est une manière pour la culture de réparer les dégâts commis dans un système où les mythes contemporains sont la propriété des entreprises au lieu d'être celle du peuple." (source Wikipédia)
Comme bon nombre de sites et de blogs constituent de vrais médias alternatifs aux médias reconnus qui nous présentent un univers formaté et épuré, je pense que toutes ces fanfictions sont une production littéraire alternative, libre et dévoyée hors des circuits marchands. On peut trouver de parfaites horreurs comme de petites pépites.
Je vais juste vous recommander ici les écrits de deux auteurs de fanfictions qui s'inspirent (très) librement du manga La Rose de Versailles (plus connu sous le nom de sa version animé : Lady Oscar).
  • La courgette masquée - le site de Rozam : Mêlant une sensualité débridée à un humour grinçant, Rozam met parfaitement en scène la confusion des sentiments jusqu'à leur point de rupture où la passion balaie la raison. Ces textes nous font entrer dans la psyché torturée des personnages. Elle manie à merveille sa plume avec une poésie délicieusement décalée... sans parler de son coup de crayon.
  • Des coups de lattes... Un baiser de Minna : Une leçon de séduction pleine de panache à laquelle l'auteur mêle des réflexions sur l'amour et la création. En brossant le portrait d'un artiste amoureux plein de verve et de déraison, Minna fait elle-même une déclaration d'amour à la littérature. Le texte d'une écriture ciselée est plein de références et de clins d'oeil aux héros de la littérature, l'ensemble ne formant pas un agglomérat informe mais une oeuvre unique et personnelle.
Je vous les conseille toutes les deux vivement. Elles sont de brillants exemples de ce qu'on peut trouver de meilleur en matière de fanfictions... plus modestement, un jour, je vous parlerai de mes propres fanfics.

Publié dans Ecriture

Commenter cet article