Télé perverse

Publié le

En écoutant les infos ce jour, j'ai découvert que demain soir France 2 diffuserait un "documentaire" sur un faux jeu mis en scène par la chaîne.
France 2 a recréé l'expérience de soumission à l'autorité de Milgram (que je détaille dans l'article Autorité et soumission ) sous la forme d'un jeu télévisé. On va donc découvrir que les participants d'un simple jeu sont capables dans l'immense majorité d'infliger des chocs électriques mortels à de parfaits innocents uniquement sous une injonction télévisuelle.

Le but de l'expérience est de démontrer que la télé a acquis un tel pouvoir que l'on peut tuer pour elle... Mais moi cette expérience me pose d'autres questions.
Dans les années 60, l'expérience de Milgram avait été très instructive mais elle avait soulevé également de grosses questions éthiques. Un suivi psychologique des participants avait été nécessaire. Ces hommes étaient gens ordinaires venus aider la science pour une expérience sur la mémoire et étaient ressortis de là en assassins potentiels. Si en réalité, ils n'avaient infligé aucun choc électrique, ils étaient capables de tuer uniquement pour obéir... Peut-on demeurer indemne après une telle révélation ? Je ne le crois pas.
Aujourd'hui, la télévision fait de même avec d'innocents participants... officiellement dans un but scientifique.
Pour moi, la leçon de cette émission n'est pas que la télé a tant d'aura que les individus s'y soumettent même quand il s'agit de donner la mort, mais que la télé a le droit de mentir à des participants et de les briser sans avoir à rendre de compte... Pire même, elle a bonne conscience avec sa caution scientifique !

Pour conclure, je vais rendre un dernier hommage à Jean Ferrat qui nous a quitté ce week-end avec une chanson des années 90 où il fustige une télé perverse et obscène qui ne s'est pas améliorée depuis.

Publié dans Divers

Commenter cet article

Bûchette 20/03/2010 22:52



La dénonciation se transforme en coup médiatique. Bravo, l'audience a dû être excellente ! Quelle culture pour nos enfants ! Nous sommes tous des meurtriers potentiels, il reste un fil ténu entre
le passage à l'acte et le contrôle de ses pulsions meurtrières, fil brisé par ce qui fait "autorité", et la télé fait autorité !